Une petite historie de la vigne

■ La vigne est considérée comme une des plantes les plus anciennes du monde. On peut considérer suivant l’avis de spécialistes que la vigne est originaire d’Asie Mineure. Les habitants de cette région ont du être les premiers consommateurs de vin ou de boissons à base de raisin. La légende veut que la découverte du vin soit du au Perse, un roi de Perse aurait stocké du jus de raisin dans une jarre sur laquelle était marquée poison. Une femme de son harem en voulant mettre fin à ces jours bu le poison. Celui ci au lieu de lui donner la mort lui redonna force et vigueur, elle le fit goûter au roi qui lui accorda à nouveau ses faveurs. C’est une histoire parmi une autre.

■ Dans l’antiquité, si le vin était très répandu, les grecs le buvaient le plus souvent avec modération (coupé d’eau de mer, on y mêlait herbes aromatiques, épices et miel). Le vin servait aussi de médicaments pour calmer les fièvres, comme antiseptique, diurétique et revitalisant. La viticulture romaine a une double source, d’une part dans les colonies de la Grèce de l’Italie du sud et d’autre part, dans l’actuelle Toscane, les Etrusques cultivaient la vigne et faisaient des vins bien avant l’arrivée des grecs. L’amphore de vin la plus ancienne remontant à 600 ans avant J.C. A la chute de l’empire romain, la plupart des vignobles étaient déjà bien établis en Europe, soit ils existaient avant l’arrivée des romains, soit ce sont eux qui les ont créés.

■ Les moines Bénédictins ont joué un rôle très important dans le développement de la vigne. La puissance de l’abbaye de Cluny en Bourgogne en est un exemple frappant. Par achats ou par dons des princes et ducs de Bourgogne, ils possédèrent des vignes dans toutes les communes de la Côte d’Or. Après comparaisons des différents sols, ils créèrent une sorte de banque de données où étaient répertoriées les différentes qualités de ceux-ci. Ils entourèrent alors de murs les parcelles donnant les meilleurs vins. Une nouvelle révolution; l’adoption des techniques de vieillissement en barriques et l’apparition de la bouteille dés la fin du 18ème siècle dans le Bordelais allait encore faire faire un bon qualitatif aux vins.

■ C’est à partir de la révolution de 1789 que les domaines appartenant jusqu’alors aux moines furent saisis et vendus aux particuliers. Il est rarissime aujourd’hui qu’un cru ait un propriétaire unique (succession et héritage).

■ Les autres grands moments dans l’histoire du vin sont la mise en évidence de la fermentation par Pasteur, le ravage de la vigne par le phylloxéra (apparition de ce papillon en 1864, il lui faudra 20 ans pour ravager tout le vignoble français), 1935 grande année avec la création des appellations d’origine contrôlée, en 1958 création de la C.E.E. et bien sur avec les premiers règlements communautaires qui s’inspirent en grande partie de la législation française. 

Les grandes dates de la vigne et du vin :


1352 avant J.C. : Mort de Toutankhamon, des jarres de vin font partie des objets disposés dans la chambre funéraire du pharaon.

600 avant J.C. : Fondation par les grecs de Massilia (Marseille). La vigne y est cultivée. A la même période, naissance d’Hippocrate et de la médecine, on se sert alors du vin comme d’un antiseptique.

1er siècle : La vigne est cultivée dans la vallée du Rhône.

2ème siècle : La vigne est cultivée dans le Bordelais.

3ème siècle : la vigne est cultivée dans la vallée de la Loire.

312 : Premier texte attestant de la présence de vigne en Bourgogne.

4ème siècle : La vigne est cultivée en Champagne et dans la vallée de la Moselle.

1305 : Découverte de la distillation.

1360 : Classement du vin en 3 catégories : vin français (Ile de France), vin de Bourgogne, vin de grand prix (Beaujolais et saint pourçain).

1531 : Découverte par un moine de Limoux du principe de transformation d’un vin tranquille en vin effervescent créant le 1er brut au monde.

1620 : Création de la 1ère maison de négoce de Bordeaux par Beyerman de Rotterdam.

1695 : A l’abbaye de Hautvillers en Champagne, Dom Pérignon met au point le système de bouchage des vins effervescents.

1817 : Apparition de l’oïdium (maladie de la vigne) en Europe.

1855 : 1er Classement des vins de Bordeaux.

1857 : Le languedocien Henri Marès met au point un système de soufrage des vignes contre l’oïdium.

1859 : 1ère vente aux enchères aux hospices de Beaune.

1863 : Apparition du phylloxéra (maladie de la vigne).

1866 : Pasteur publie ses études sur le vin et met en évidence le principe de la fermentation alcoolique. Le languedocien Jules Planchon met au point le greffage des pieds.

1878 : Apparition du mildiou (maladie de la vigne).

1889 : Loi du 14 aout donnant la définition légale du vin.

1900 : création des 1ères caves coopératives à Chablis et à Maraussan (Hérault).

1907 : Révolte des vignerons Languedocien, réprimée dans le sang.

1911 : Révolte des vignerons Champenois.

1915 : L’absinthe est interdite en France.

1917 : 1ère loi sur la répression de l’ivresse publique.

1927 : Projet de loi à l’initiative de Joseph Capus : les vins d’une aire d’appellation doivent utiliser des cépages consacrés par les usages locaux, loyaux et constants.

1935 : Création du comité national des appellations d’origine suivi l’année suivante du 1er classement des vins A.O.C.

1970 : Entrée en vigueur du règlement européen 816 créant les vins de table.

1991 : Loi Evin restreignant la publicité pour les alcools et le vin. Règlement communautaire 2092/91 sur les vins bio.

Ma Cognathèque

Compléments techniques

Utilitaires :